Demain, journée internationale de l’allaitement

Quelques mots en cette veille de la journée internationale de l’allaitement.

Je suis toujours horrifiée et déçue par l’existence de discours extrêmement critiques à l’égard des mères allaitantes qui, plutôt que de la honte, sont fières de leur choix et de leur parcours. La généralisation abusive (Mère allaitante =  connasse intégriste qui fait culpabiliser les autres) me sort souvent par le trou des narines. Il existe en effet de nombreuses femmes qui allaitent plusieurs années  – ce qu’on appelle, à tort selon moi, un « allaitement long », car cette formulation tend à sous-entendre qu’un allaitement « ordinaire » est bref : il n’en est rien, il ne doit pas y avoir de norme, chacune fait comme elle l’entend – sans emmerder sa voisine et sans prétendre convertir l’univers. J’en fais partie, ainsi que plusieurs de mes collègues, ce qui fait que sur mon lieu de travail nous battons les probabilités, puisqu’un enfant sur quatre seulement est encore allaité à l’âge de six mois et moins d’un enfant sur dix à l’âge de un an), et nous sommes si peu prosélytes qu’il m’a fallu presque un an pour le découvrir par hasard au détour d’une conversation.

alice-12

(L’une des premières mises au sein de ma fille, à environ 1h de vie)

Cette critique féroce (injuste, selon moi) des mères allaitantes, me blesse et me révolte, moi qui laisse bien entendu biberonner en paix dans les chaumières des environs et ne réclame aucune médaille pour mon rôle de mère. Cela me révolte car contrairement à ce que les accusations gratuites pourraient laisser penser, si j’allaite, ce n’est pas pour pouvoir plaindre les enfants nourris au lait artificiel, ce n’est pas contre les autres gamins mais POUR mon enfant, et je le fais en toute discrétion 363 jours par an.

Mais demain est l’un de ces deux jours par an où, à la faveur d’une date spéciale,  je sors de mon silence et j’estime en avoir le droit sans être insultée.

Demain est en effet la 10e journée internationale de l’allaitement maternel. Et demain, tout comme le 1er août, premier jour de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, je réclame le droit de dire mon bonheur et ma fierté, sans être taxée de connasse intégriste.

Par conséquent : @ demain, ou pas 🙂

femme-allaitement-1

(Source de l’image)

Allveghere

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s